Avant de lancer des recherches pour l’achat d’un véhicule au Québec, la première question est : faut-il un 4×4 pour vivre ici, on peut penser qu’il est impératif d’en avoir un et même que c’est la voiture la plus répandue. Et bien c’est une fausse idée il y a bien plus de berlines que de 4×4, et plus de 2 que de 4 roues motrices. Il est clair que sur la neige c’est bien plus agréable un 4 roues motrices mais avec de bons pneus et de la pratique, ça roule aussi. Dans un budget annuel, il faut prévoir le paiement des plaques d’immatriculation de la voiture auprès de la SAAQ, le renouvellement des permis de conduire et le changement de pneus été – hiver.

En été

Une chose très surprenante c’est le nombre de cabriolets en circulation dans la région de Sherbrooke, franchement nous n’en avons jamais vu autant, même lorsque nous étions dans le Lot et Garonne, un département où il fait très beau et chaud…bon il est clair aussi que le prix des voitures au Québec n’est pas le même et nous pensons que cela a son importance.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

En hiver

L’hiver est rude, et les voitures sont soumises à rude épreuve, froid, gel, neige et des températures très basses. L’usure est plus rapide, le problème de démarrage, la rouille se développe plus rapidement et beaucoup de maisons n’ont pas de garage, ce qui n’arrange en rien. Il est possible d’acheter un abris pour voitures, vers le mois de Octobre, Novembre un grand nombre de ces structures fleurit devant les maisons.

Quoi prendre ?

Et bien tout dépend de son budget et de l’endroit où l’on souhaite s’installer. Si on vit à Montréal, la voiture s’avère moins indispensable et cela risque même d’être un problème pour se stationner, et en plus les places sont très chères. En revanche, lorsqu’on habite dans une région comme Sherbrooke et avec des enfants, c’est quasi indispensable d’avoir une voiture (ne serait-ce pour l’épicerie et le magasinage !). Le réseau de bus est très bien développé mais il faut résider proche du centre ville.

Pour l’achat du véhicule, c’est en fait comme partout, il faut faire très attention à pas récupérer un “citron” et l’affaire de l’année est souvent pour le vendeur. Il faut du bon sens, prendre sont temps et ne pas hésiter à faire marcher la concurrence. Il est tout à fait possible d’avoir un contrôle technique de plusieurs points sur le véhicule, mais comme c’est le garage qui le fait lui-même et non un organisme indépendant, on peut avoir des doutes sur sa fiabilité. Il faut s’assurer d’obtenir le Carproof, il correspond à l’historique  du véhicule notamment en matière d’accident et de revente puisque tout est répertorié.

Notre avis

Nous conseillons plutôt de faire un achat par l’intermédiaire d’une succursale ou d’un concessionnaire, et si possible dans sa zone de résidence, car en cas de problème c’est bien plus facile de s’arranger. Pour le modèle de voiture, tout sera fonction du nombre d’enfants, des activités professionnelles et des loisirs pratiqués.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous avons acheté notre voiture chez Nissan occasion à Laval (soit 150 kilomètres de chez nous), et nous avons eu un problème avec un des deux pots catalytiques, Nissan nous propose de faire le nécessaire mais il fallait ramener le véhicule à Laval, laisser la voiture, revenir à Sherbrooke avec une voiture de location et une fois la réparation faite, retour à Laval, donc au final trop de complications et trop de dépenses.

Nous ne tiendrons pas de discours ou les vendeurs de voitures sont tous des voleurs et encore plus les Québécois, des voleurs il y en a partout, et c’est à vous à faire attention. Si vous avez des doutes et bien allez voir ailleurs. C’est pas les voitures qui manquent.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Notre voiture

Nous avons acheté d’un 4×4 Hyundai Santa Fé 3,3 litres 275 chevaux équipé d’un toit ouvrant et intérieur cuir…nous apprécions beaucoup cette voiture, elle est agréable à conduire été comme hiver. Attention pour ce véhicule : la rouille est souvent sur les passages de roue arrière, surement une faiblesse. Nous vous conseillons de faire la réparation au plus vite, car elle se propage rapidement surtout avec les conditions hivernales. Plus on attend plus il en coûtera. La deuxième voiture sera un Ford explorer de 2014, très spacieux et surtout pratique pour le transport de notre matos de ski, car à 4 il faut de la place !!

Prix des voitures

Et bien les voitures sont moins chères, pas de voitures françaises (en tout cas pas à Sherbrooke) et la boite de vitesse manuelle est moins courante (en plus il faut en tenir compte pour la revente). Il faut prendre le temps de réflexion, pas d’achat compulsif. La voiture familiale phare du Canada est le Dodge Grand Caravan, c’est ce que nous avons eu en location les 2 premières semaines (modèle haut de gamme, sinon c’est pas top). C’est plus une fourgonnette avec un très grand coffre, spacieuse, confortable pour toute la famille et agréable à conduire. Ce qui est moins sympa c’est la boîte de vitesse sur le tableau de bord. Par contre c’est un des véhicules les moins chers du marché.

Permis de conduire

Patrick et moi avons obtenu un échange de nos permis français contre les permis québécois en prenant rendez-vous auprès de la SAAQ (Société de l’Assurance Automobile du Québec). Il faut compter environ 5 à 6 semaines pour le rendez-vous et présenter nos anciens permis, les passeports, une preuve de résidence ainsi nos confirmations de résidence permanente.

Concernant Florent, nous avions prévu de lui faire démarrer les leçons de conduite dès notre arrivée au Québec, c’est la raison pour laquelle, quelques semaines après notre arrivée, Florent s’est inscrit dans une Ecole de conduite en vue de se préparer pour l’obtention du permis de conduire. Nous avons choisi Permis Estrie Plus car ils ont un bureau sur Rock-Forest. Le permis s’obtient au bout de 13 mois minimum et comprend une partie théorique et une partie pratique. Les premiers cours sont destinés à apprendre les bases pour obtenir son permis apprenti. Une fois validé, Florent est allé à la SAAQ pour récupérer son permis apprenti lui permettant d’entamer la partie conduite. Les heures de conduite alternent avec les heures théoriques.

kijiji-b

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

autoaubaine-b

Enregistrer

Enregistrer

autohebdo-b

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer