La souffleuse est la machine indispensable quand on est en maison et encore plus avec un terrain comme le notre. La première année, je faisais le déneigement à la pelle, au début c’était un plaisir, mais en plus nous avons deux chemins, sortir par -20 /-30 la pelle à la main, plusieurs fois dans la journée c’est pas si simple.

Heureusement nous avons un 4×4, inutile de perdre notre temps sur la pollution, la consommation et j’en passe. C’est un confort pour nous obligatoire, avec une voiture normale, c’est simple on ne sort pas du garage.

Achat de la souffleuse comment faire :  Comme nous connaissons André un personne de Sherbrooke avec qui nous avons de très bonne relation (nous avions acheté le tracteur à gazon par son intermédiaire), c’est un ancien mécano à la retraite, qui remet en état toutes sortes de machines, afin de les mettre en vente, et en faire l’entretien si on le souhaite. C’est un service sur mesure, c’est même de la folie, un problème, il arrive de suite si c’est possible ou le lendemain. Il répare sur place quand c’est faisable ou comme il a toujours sa remorque avec lui, il embarque la bête et de retour le lendemain. Pour un prix imbattable.

Donc comme nous avons fait l’achat d’un  tracteur qui est une bombe en passant par André, nous lui avons passé un coup de fil pour qu’il nous trouve une souffleuse, nous donnons notre budget, et lui fait les recherches sur Kijiji, trouve une machine, la teste, l’achète et nous la livre. Il nous fait une démo, nous explique et nous payons. Maintenant à nous la pratique…

La bête…

Nous avons pris une machine usagée dans les 700 Cad, une 30 pouces ( largeur de l’aspiration)  pour 10.5 Hp (c’est la puissance). C’est une bonne machine.

30 pouces c’est pas mal, avec moins de terrain, on peut prendre moins large, mais il est surtout important d’avoir surtout une machine moins puissante, car un matin avec 40 centimètres de neige et une machine pas très puissante, la pelle sera de retour.

La pratique

1/ Il est important de ne pas attendre que la neige durcisse trop, car il sera impossible de passer la machine, ce sont des lames et le système est assez fragile un caillou qui passe mal, risque même d’endommager celle-ci.

2/ Nettoyage des lames à la fin du travail, sinon la neige se transforme glace dans les pales et à la mise en route, c’est la casse du système.

3/ L’huile : avoir un regard sur le niveau, car il peut baisser rapidement.

4/ Mettre dans l’essence un anti-gel, si la machine reste dans un abri.

5/ Une tuque et un masque de ski !!!

Le déneigement / comment faire

Et bien c’est en fonction de la taille du terrain et aussi de la quantité de neige, et aussi si on a des voisins car les chicanes, ou le trouble peuvent être importants. Donc attention avec la souffleuse à ne pas en mettre partout, car c’est très puissant, et la neige ça vole. Bon nous avons pas ce problème, car pas de voisin.

Pour le passage c’est simple, il faut faire une première tranchée, mais le mieux est de ne pas mettre le moteur de la machine à fond, et avec beaucoup de neige, il faut prendre son temps, après une fois que la première est faite, et bien c’est parti, on peut mettre le moteur à fond et prendre 25 pouces de neige sur les 30 histoire que le machine ne force pas trop, car même si c’est de la neige, il ne faut pas croire la machine ne souffre pas au bout d’un moment. Bon avec un plus petit terrain, on peut mettre la pêche directement sans problème…

Le terrain avant le passage

La neige que vous voyez sur les photos, c’est une bordée de quelques heures, pas une accumulation de plusieurs jours. Il est possible de devoir passer la machine au moins 3 fois sur une journée.

Le terrain après le passage

Et bien voilà au bout de 35 à 50 minutes à chaque passage, donc si c’est 3 fois et bien cela signifie 2 ou 3 heures en fonction des problèmes et aussi des conditions climatiques. Et oui la souffleuse par -5 et bien plus facile qu’à -20/-30 avec un sol glacé, ou un vent glacial.

On pense en avoir fini….

Peut-être pas, enfin pour vous dire et bien non, le chemin est super, mon épouse me dit super que c’est beau, tu vas au bout de ton chemin, et là tu as une route et bien quand la déneigement de la ville passe, c’est un autre cadeau grandeur nature, tu te retrouves avec un monticule de neige qui ne permet plus de sortir, et comme nous avons deux chemins et bien c’est la double peine. Le problème c’est qu’il n’est pas possible de savoir quand elle passe, car c’est en fonction de beaucoup de facteurs, elle passe plusieurs fois quand c’est possible, et aussi en pleine nuit. Donc le matin de bonne heure, il faut avoir le réflexe de sortir pour aller voir le cadeau du matin, ou parfois en rentrant et bien il est pas possible de rentrer chez soi, sauf si on a un 4×4 et oui…

Afin de mieux comprendre il suffit de voir l’image du dessous. Encore une fois c’est juste une bordée d’une nuit. Donc au réveil il vaut mieux être en forme !!

La fin

Une autre option est possible, prendre un déneigement par une compagnie de déneigement. Il faut bien lire le contrat, car souvent le problème c’est que tout le monde désire un passage le matin avant de partir au travail, mais c’est l’entreprise qui décide de son passage. C’est donc un choix à faire entre l’achat d’une souffleuse ou un contrat de déneigement mais clairement même l’achat d’une petite souffleuse est vite rentabilisée et simplifie la vie.  Une dernière chose à dire, nous ne vivons pas à la campagne, même on peut trouver que cela y ressemble, nous sommes à 10 minutes du centre ville, avec le bus pour l’école secondaire qui passe juste devant la maison. La ville est très étendue, avec beaucoup d’arbres et de nature.

Timelaps de la souffleuse